L'histoire du tour de France

Le tour de France est sans doute la compétition de cyclisme la plus connue dans le monde. Il s’agit d’une course cycliste qui suit plusieurs étapes et qui se déroule généralement sur trois semaines. C’est le Lot et la Vallée de Dordogne qui sont souvent utilisés comme terrain de jeu. De façon détaillée, voici l’histoire du Tour de France grâce à quelques périodes bien spécifiques !

tour de france

Du 19 janvier 1903 à la période de 1919

L’année 1903 marque la création de la compétition dans un contexte un peu secoué du développement du sport cycliste par les organes de presse. Le Tour de France est lancé par le journal L’Auto. Il est mis en place Henri Desgrange pour pouvoir renforcer ses revenus et affaiblir son concurrent direct dans le temps, le journal ‘’Le Vélo’’. Suite à la première édition, la course connaît un succès populaire et l’année suivante, elle a encore eu lieu.

Bien que plusieurs accusations de tricherie soient proférées contre certains coureurs, le Tour de France devient peu à peu l’une des compétitions sportives les plus regardées en France et ailleurs. Afin d’asseoir la notoriété de la course, les performances des coureurs sont souvent magnifiées et glorifiées dans les journaux. La ‘’Légende du Tour de France’’ s’est écrite au fil des ans avec plusieurs faits marquants. Il y a notamment la fourche cassée d’Eugène Christophe en 1913.

La période de 1919 est celle de l’introduction maillot jaune dans la compétition. Il s’agit également de la fin de la Première Guerre mondiale. L’objectif consiste à distinguer à l’issue de chaque course, le leader du classement général : c'est d’un symbole majeur que la course s’est dotée.

Période de 1930

Il a été retenu en 1930 la formule idéale des équipes nationales afin de répondre favorablement à la puissance hégémonique de quelques équipes de marque, accusées par Henri. Il s’agit d’une situation qui prive alors les organisateurs des fonds qui proviennent des droits d’entrée, qui jusque-là ont été payés par les marques. Pour compenser cet état de choses, la caravane publicitaire a vu le jour durant la même période.

Entre 1930 et 1934, il y a 5 victoires consécutives de l’équipe de France. Ce qui ne manque pas de susciter un regain d’intérêt dans le rang du public. Durant la Seconde Guerre mondiale, le Tour de France a connu alors quelques perturbations. C’est une fois après la guerre que le Tour va renaître dans une difficulté indescriptible, cette fois-ci sous la responsabilité de Jacques Goddet et Félix Lévitan. La formule des équipes est toujours maintenue jusqu’en 1960.

Le journal L’Equipe va succéder alors à L’Auto qui a cessé de paraître. Il y a plusieurs coureurs dans le temps qui ont séduit le public par leurs performances, dont Fausto Coppi ou Louison Robert. Le Tour de France va donc trouver des ressources pertinentes avec le retour aux équipes de marque et le développement de la télévision.

De 1980 à aujourd’hui

L’organisation de la compétition va ensuite être confiée à une société créée ad hoc. Au début de l’année 1980, la course connaît une expansion mondiale avec une forte croissance. Elle s’internationalise, que ce soit au niveau des équipes, des participants ou encore, au niveau de la distance parcourue. Ce sont des traits qui ont sans doute renforcé l’hégémonie du Tour de France dans le monde du cyclisme.

L’année 1998 marque la perception du dopage par le public. C’est une situation qui n’a pas manqué de porter atteinte à l’image de la compétition durant les années 2000, avec les aveux de Lance Amstrong. À cause de sa révélation, il s’est vu retirer ses 5 victoires obtenues entre 1999 et 2005. Dès lors et jusqu’à l’heure d’aujourd’hui, il existe toujours des suspicions concernant les performances des coureurs.

Les maillots distinctifs du Tour de France

Plusieurs maillots distinguent le Tour de France des autres courses. Il y a le maillot jaune qui est le leader du Tour. Créé en 1919, il récompense le vainqueur. La couleur du maillot était en jaune à cause du journal L’Auto qui se trouve être dans la même couleur.

Vous trouverez aussi le maillot vert, intégré en 1968 et qui récompense les meilleurs sprinteurs par points. Il y a également le maillot blanc à pois rouges créé en 1975. Il récompense le meilleur grimpeur. Puis enfin, le maillot blanc qui a vu le jour, toujours en 1975 pour récompenser le meilleur jeune.